Communications > Par auteur > Van Hoorebeke Delphine

Le management du travail collaboratif en réseau numérique, comme levier d'innovation incrémentale : Le cas d'un produit innovant.
Samir Debbah  1@  , Delphine Van Hoorebeke  2@  
1 : CERGAM
cergam
2 : CERGAM
cergam

Les outils numériques au sein des organisations ont connu un changement remarquable ces dernières années, facilitant ainsi le travail, la mise en relation entre plusieurs acteurs, ou encore la capacité d'apprendre et de dépasser des problèmes liés à l'accomplissement d'une tâche. Il faut dire que cela à également beaucoup aider les entreprises à faire connaître leurs produits, et à être attentif à leur environnement économique et social. L'utilisation de ces outils numériques occupe une place de premier plan, notamment dans leurs améliorations produits et innovations. Dans un même temps, le management utilise les avancées en matière de technologie et d'outils élaborés qui permettent à l'organisation de récupérer et de diffuser des données et des savoirs, pour être à la portée des collaborateurs (Baudoin et Smadja, 2009). C'est notamment le cas dans le domaine de la fabrication et la distribution d'articles de sport. Les équipes en R&D et les managers, y bénéficient d'un ensemble d'informations incluses dans un espace numérique pour en dégager de la valeur ajoutée.

 

Nous présentons ainsi une étude de cas dans le but d'analyser la mise en place d'un modèle de management collaboratif en réseau numérique, autour de plusieurs parties prenantes ; salariés, clients, utilisateurs, cadres, équipes R&D... afin de favoriser l'innovation en général, et l'innovation incrémentale en particulier. Notre enquête s'appuie sur une étude de deux terrains par ethnographie, un lieu de distribution et une plateforme d'échanges, ceci afin d'investiguer et explorer la mise en place de ce modèle de management axé sur le numérique. Nous avons opté pour des techniques de collecte d'informations de type : entretiens semi-directif, observation participante indirecte et directe, et analyse de données primaires et secondaires, afin de procéder à une triangulation des données. Le point fort qui ressort de notre étude est le suivant : les espaces de travail collaboratif en réseau numérique sont de véritables réservoirs d'idées, ils permettent de faire émerger des connaissances utiles à l'innovation incrémentale. Dans le modèle dessiné, des facteurs de contingence favorisent la réussite des projets collaboratifs –intelligence collective, culture communautaire, partage d'informations et de connaissances, outils numériques. Le modèle décrit un système de contribution qui met en relation plusieurs acteurs devenant des agents au service de la création et de l'amélioration du produit. L'apport académique porte sur le concept de Management collaboratif en réseau numérique multi-agents et l'étude de deux types de terrains (concrêt et numérique). Grâce à la description de son fonctionnement, ce modèle forme un apport managérial qui ouvre à de nombreuses voies futures de recherche pour le détailler et en comprendre le processus plus avant.

 


Personnes connectées : 1