Communications > Par auteur > Simonnet Mathieu

Quel modèle économique pour un robot coach en rééducation médicale ?
Myriam Le Goff - Pronost  1@  , Mathieu Simonnet  2@  
1 : IMT Atlantique Bretagne-Pays de la Loire
LaTIM INSERM UMR 1101
2 : IMT Atlantique Bretagne-Pays de la Loire
Laboratoire LEGO

Dans le cadre du projet européen KERAAL (Kinesiotherapy and Rehabilitation for Assisted Ambient Living), projet ECHORD++, un Robot Coach KERAAL a été développé dans le but de faciliter la rééducation participative des patients atteints de lombalgie. Basé sur un robot humanoïde articulé, le robot coach montre des exercices de rééducation aux patients et grâce à un système de capture de mouvement est en mesure de faire un retour au patient. L'objectif de cet article est de définir le/les modèle(s) économique(s) de ce robot coach. Ces modèles ont été conçus à partir d'une analyse du marché, d'interviews de kinésithérapeutes, d'une enquête menée auprès d'utilisateurs potentiels et de représentations schématiques des modèles économiques. Notre hypothèse est que le Robot Coach KERAAL puisse devenir complémentaire à l'activité des masseurs-kinésithérapeutes, facilitant, pendant certaines périodes, le travail en autonomie des patients. La valeur ajoutée du Robot Coach KERAAL provient du nombre d'articulations disponibles pour montrer les mouvements au patient. Il pourrait être complémentaire à l'activité du kinésithérapeute en stimulant le patient et être utilisé à domicile pour encourager les patients à poursuivre leurs exercices en autonomie. Les attentes concernent un robot solide, proposant des exercices plus variés et plus complexes. La relation médecin-patient est mise en jeu : un robot ne peut remplacer toutes les formes de communication existantes avec le patient. Trois scénarios de modèles économiques sont proposés : vente aux établissements médicaux, location de robots avec abonnement aux services associés, modèles économiques en open source. Le travail effectué sur le modèle économique de ce robot montre que le produit n'est pas encore prêt à être mis sur le marché, mais que le robot offre de grandes opportunités pour l'avenir.


Personnes connectées : 1