Communications > Par auteur > Lazaar Nabil

Aspects Juridico-Economico-Sociaux de la valeur des « BIG DATA » : Revue de littérature
Nabil Lazaar  1@  
1 : Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Kénitra (ENCGK) - CED - Université d'Ibno Tofail

Cet article a pour objectif de présenter une deuxième étape d'une revue de littérature plus approfondie, portant sur un travail de recherche que nous effectuons, sur l'exploration de la « valeur » des « Big Data » suivant le processus de la formation de la décision fiscale au Maroc. Les « Big Data » font en effet, l'objet d'une attention croissante dans la littérature de différentes disciplines et se trouve au cœur de controverses concernant son appréhension. Néanmoins, plusieurs auteurs, se sont penchés sur la mesure de celle-ci, dans les statistiques (Mandel 2012 ; Brynjolfsson, Ho 2012). En économie par la théorie de tarification des données personnelles (Li et al. 2012) et de la vie privée (Acquisti et al. 2016). En sociologie par le désintéressement des individus pour la maitrise des processus de « Datafication » (Bastin, al 2016). En droit entre patrimonialité des données aux entreprises (Leviels, 2015) et aux citoyens (Binctin & Landreau 2018). Nous nous sommes intéressés ensuite à un recensement des méthodologies d'évaluation des données (OCDE 2013), par une approche du droit fiscal (Jemmar 2010). Puis nous avons présenté la proposition de (Collin & Colin 2013) d'instaurer une fiscalité spécifique assise sur le « Travail Gratuit » des utilisateurs. Enfin nous avons tiré quelques enseignements sur les études d'impacts fiscales menées pour le compte de FranceStratégie (2015).



  • Poster
  • Présentation
Personnes connectées : 1